awebdel al ricoyot VIE ET ENERGIE > CHI OU QI GONG      mise à jour le 26 11 17

qi chi gong yin yang acupuncture bonzaï banzaï

  sommaire :
  origine | description | définitions | bases et concepts | respirations | exercices


awebdel al ricoyotORIGINE ET HISTOIRE  


Art énergétique chinois, textuellement "le travail du souffle", se pratiquant par des postures et des mouvements accompagnés de respiration profonde et synchronisée, en rapport avec le Taï-Chi-Chuan ou art martial du mouvement parfait ( le Taï chi chuan est un Qi Gong qui implique un travail sur l'énergie interne et non pas sur la force externe musculaire). awebdel al ricoyotLa pratique du qi gong est en lien avec le taoïsme, elle est rattachée au principe du wei wu wei « agir sans agir », présent dans le Classique chinois Tao Të King (ou Dao De Jing en pinyin officiel) de Lao Tseu qui signifie le livre de la Voie et de sa Vertu. La révélation originelle du Qi Gong se trouve dans le Yi King (le livre des Mutations) écrit par Fuxi en 2852 av JC et développe ses fondements dans le Classique de l'Interne rédigé par l'empereur jaune 200 plus tard.
A savoir + sur http://www.yiquan78.org/historeqigong.htm


https://fr.wikipedia.org/wiki/Qi_gong _ https://en.wikipedia.org/wiki/Qigong (english)

« Forme informe, image sans corps, Evanescente illusion. En l'accueillant tu ne vois pas sa tête, En la suivant tu ne vois pas sa queue, Prends les rênes de la Voie antique, Et tu tiendras en main les contingences présentes.» LAO TSEU


awebdel al ricoyotDESCRIPTION 


Le qi gong s'appuie sur l'existence d'un système énergétique corporel connue dans d'autres cultures sous le nom de prana pour les hindous par exemple ou pneuma chez les grecs. Dans l'acupuncture chinoise les canaux d'énergie parcourant le corps sont des méridiens sur lesquels se trouvent des points sensibles permettant d'intervenir sur la circulation de l'énergie. Il existe en général 12 méridiens principaux et 8 secondaires, liés aux organes et à leurs interrelations réciproques.
Cette pratique est un des piliers de la médecine chinoise, composée d'exercices corporels et de visualisations mentales (mouvements statiques ou dynamiques, exercices respiratoires, relaxation, sons, acupressions, percussions, etc.) ayant pour but de réguler le mental par concentration et méditation afin de parvenir à l'harmonie du geste et du souffle, l'attention se portant sur les diverses parties du corps se mouvant dans l'espace.
La pratique du qi gong se fonde ainsi sur 3 principes :
- contrôle du mouvement, naturel, lent et détendu
- contrôle de la respiration lente et synchronisée avec le geste
- contrôle de la pensée qui dirige le souffle qi à l'intérieur du corps


awebdel al ricoyotDEFINITION 


Le terme qi gong se prononce tchi kong et se compose de qi (la vapeur qui monte dans le ciel, le souffle, l'énergie, l'esprit, en lien avec le grain de riz cuit. C'est l'élément le plus subtil qui entre dans la composition de toutes choses) et gong (l'oeuvre, l'effet, la force, le pouvoir, en lien avec l'exercice et la discipline)idéogramme qi chi gong

« Le qi est la substance matérielle primordiale ou, tout simplement, l'essence qui, par l'impulsion de son énergie, permet aux "choses" animées ou inanimées et aux organismes vivants du monde d'exister et de se développer sous les formes dans lesquelles ils se matérialisent.»
Dictionnaire de la médecine Chinoise Larousse Hiria Ottino

Le qi est présent dans la nature et dans l'Univers, c'est un ensemble de particules d'énergie qui constituent toute chose, notre corps et notre esprit.
Le qi est une forme d'énergie électromagnétique, qui nous pousse à agir, ressentie comme une source brillante, chaude et chargée électriquement et qui circule dans tout le corps. L'équilibre des énergies yin et yang du corps se nomme le wu chi, c'est le fondement d'un bon fonctionnement énergétique et la clef d'une bonne santé, quelle soit physique et mentale. http://www.zlatykopec.org/..._articles_wuchi.php

Un excès de yin par exemple correspond à un vide de qi à un endroit donné, tandis qu'un excès de yang lui, correspond à un trop plein d'énergie.

Lorsque le qi traverse une zone de blocage, il se produit un léger tremblement du corps ou d'une de ses parties mais lorsque le qi augmente et circule librement et harmonieusement, la douleur disparaît, laissant place à un tremblement de type vrombissement, ainsi qu'à des fourmillements qui trahissent le trajet de l'énergie. Le corps se balance alors imperceptiblement, dans le sens des aiguilles d'une montre chez l'homme et inversement chez la femme. Le pratiquant ressent ainsi calme, bien-être et irradie d'énergie positive, s'entourant d'un champ électromagnétique.


awebdel al ricoyotBASES ET CONCEPTS 


Le qi gong se base sur la connaissance des méridiens servant à l'acupuncture et sur les centres énergétiques ; les CHAKRAS au nombre de 7 et les 3 TAN TIEN. chakras, caducée, kundalini

- Le tan tien signifie "le champ de l'élixir de vie" ou "champ de cinabre", l'idée étant que le qi est une énergie à cultiver. Le centre énergétique du tan tien inférieur se situe à 3 doigts sous le nombril et à environ deux centimètres en arrière, il est associé à la terre et à l'eau et c'est de là que provient le qi de l'action. C'est le centre de gravité du corps et le hara japonais.
Le tan tien médian se trouve derrière le plexus solaire et est associé au soleil et au feu, et est sensible aux émotions. Le tan tien supérieur se trouve derrière le point central entre les sourcils, c'est le fameux troisième oeil, actif, il est associé au ciel, à l'esprit et capte les pensées.
L'esprit se nourrit dans le tan tien inférieur et se libère au niveau du tan tien supérieur.

- Les chakras eux se répartissent le long du méridien central allant du coccyx au sommet de la tête. Chakra signifie roue, ce sont des tourbillons de matière éthérique représentés sous forme de fleur de lotus, ils se situent au croisement des nadis et du sushumma (courants de forces internes)...
A savoir +, concepts et schémas à l'appui sur :
http://www.lespasseurs.com/chakras.html
http://auriol.free.fr/yogathera/metameres/centres-energie-psychique.htm
http://auriol.free.fr/yogathera/metameres/conclusion.htm

- Les méridiens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Méridiens...médecine_traditionnelle_chinoise _ https://en.wikipedia.org/wiki/Meridian_(Chinese_medicine) (english)
Il existe des méridiens yin se trouvant à l'intérieur des membres et sur le devant du torse (le vaisseau conception, Ren Mai, débute au périnée et se termine au centre de la mâchoire inférieure) et des méridiens yang situés à la périphérie des membres et dans le dos (le vaisseau gouverneur, Du Mai, part du coccyx et aboutit au centre de la mâchoire supérieure).
[Il est important de relier les vaisseaux conception et gouverneur en touchant le palais de la bouche avec la langue afin de faire circuler le qi en un cercle fermé]
http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/MedecineChinoise/...: vue d'ensemble
http://www.yiquan78.org/chine.htm: vision chinoise de l'homme, synthèse du cosmos, Tao, Yin Yang, Qi, Wuxing...
http://www.aamc.fr/ : ce site présente les principes de médecine et de cosmogonie chinoise, le TAO, le TAI-JI ou Tao en mouvement, le YIN et le YANG, le WU CHI ou état d'équilibre du non agir, de réceptivité fait de vide, le JING ou essence vitale en lien avec les reins, le SHEN ou esprit qui anime, le YI ou la pensée directrice (http://www.yiquan78.org/le_yi.htm), les facteurs exogènes et endogènes d'équilibre du qi en lien avec les sens, les 5 organes awebdel al ricoyotprincipaux ou ZANG qui sont les organes de réserve de l'énergie (coeur, rate, foie, reins, poumons), de nature yin et les organes secondaires, FU, de transport, creux, de nature Yang tels le gros intestin, le grêle, l'estomac, la vésicule biliaire et la vessie.

Sans oublier le SANJIAO ou triple réchauffeur qui élaborent et distribuent les énergies dans tout l'organisme.

+ Le TUI SHOU, ou "poussée des mains" sert à bien placer le centre de gravité et à le contrôler afin de maîtriser la notion du plein et du vide et d'utiliser la force de quelques grammes pour entraîner plusieurs centaines de kilos. C'est une technique de combat et d'art martial où l'adversaire devient une partie de soi-même.


awebdel al ricoyotLES RESPIRATIONS 


La respiration doit être fluide, calme, profonde et régulière tel le "déroulement d'un fil de soie". Les gestes se coordonnent avec la respiration : ouvert à l'inspire et en fermeture à l'expire. Ces respirations sont fondées sur l'intention et la visualisation mentale et nécessitent de garder la bouche fermée, la langue posée contre le palais.

- La respiration ralentie et profonde permet de retrouver et de développer la fonction respiratoire, elle diminue l'activité cardiaque et l'activité mentale : les pensées deviennent moins envahissantes, elles se détachent de la conscience. Selon les durées de l'inspire et de l'expire, les effets sont différents ; un inspire court et un expire long produisent calme et refroidissement du corps, l'énergie alors s'accumule. Tandis qu'un inspire long et un expire court excitent et échauffent, l'énergie se manifestant.

- La respiration abdominale profonde et ralentie utilise l'abdomen qui se gonfle et se dégonfle, massant ainsi les organes internes par le fait que le diaphragme monte et descend plus librement. En l'exerçant, les épaules redescendent de même que l'énergie bloquée dans la partie supérieure par une respiration dite costale, stressante, à l'occidentale. La respiration abdominale est relaxante et permet la méditation, elle échauffe l'intérieur et refroidit l'extérieur.awebdel al ricoyot

- La respiration inversée est dite émotionnelle, mentale ou paradoxale. L'inspire (qui est yin) s'accompagne d'une contraction abdominale, sans gonflement de la région costale, le diaphragme étant maintenu en position haute : il n'y a pas de massage des organes inférieurs. L'air est comprimé dans la cage thoracique, sollicitant d'autant plus le coeur et les poumons. Cette respiration permet à l'énergie de se manifester et est utilisée dans les arts martiaux afin de faire jaillir la force et le coup.
En inspirant on visualise le vaisseau gouverneur et en expirant on descend le long du visage en se reliant au vaisseau conception, par devant. L'expiration et l'inspiration servent ainsi à sentir la montée et la descente du qi.

- Il existe d'autres classifications des techniques de respirations :
  _ respiration avec la partie supérieure du ventre : à l'inspire, la zone située entre le plexus solaire et le nombril se décontracte tandis qu'à l'expire, cette zone se rétracte.
  _ respiration inversée de la région abdominale inférieure : à l'inspire la zone située entre le nombril et l'os pubien se rétracte et à l'expire, cette zone se décontracte.
  _ respiration ondulée, combinant les deux précédentes
  _ respiration de la tortue, version lente de la respiration ondulée avec pause entre l'inspire et l'expire puis entre l'expire et l'inspire.


awebdel al ricoyotEXERCICES ET POSTURES 


http://www.yiquan78.org/zhanzhuanggong.htm
: méthodes et postures.
http://www.yiquan78.org/baduanjin.htm: "BA DUAN JIN" les huit pièces de brocart.
http://pages.infinit.net/acu/html/body_exercices_de_qi_gong.html

Idéalement, ne pas manger, boire ou avoir de relations sexuelles durant une heure avant et après les exercices. Durant l'exercice, faire face au nord ou au sud, en phase avec les champs magnétique terrestres.

awebdel al ricoyotDescriptions de quelques postures qi gong:
- 1 : ZHAN ZHUANG, posture de l'arbre ou du pieu permettant de faire passer et de libérer l'énergie du tan tien inférieur dans le reste du corps. awebdel al ricoyotPosition debout, immobile, pendant 15 mn ou +, fixer un point imaginaire sur l'horizon et faire le vide dans l'esprit. Pieds parallèles, écart plus important de 3 cm par rapport aux épaules, les pieds légèrement arqués pour décoller le point rein 1 vers l'intérieur, genoux légèrement pliés et écartés vers l'extérieur. Le sacrum est ramené vers l'avant afin d'étirer le bas du dos vers les lombaires. Menton rentré, arrière de la tête étiré vers le haut, colonne vertébrale bien droite. Langue contre le palais. Etendre les bras devant soi comme pour serrez un arbre entre ses bras, les maintenir sans forcer, les coudes un peu plus bas que les épaules, les mains à hauteur de la nuque, ouvertes en diagonale, écartées de 7 cm environ, paumes face au visage, en creux, position yin (émettant une énergie yang), doigts ouverts, vers le haut, détendus, sans se toucher. Corps, région abdominale et épaules décontractés, impression de plénitude et de chaleur rayonnante dans l'abdomen, disparition des tensions internes et des sensations de froid notamment des extrémités. Sensation d'ancrage et de pesanteur du bas avec le sol, la tête flotte et le haut du corps s'allège, limite et expansion concomitante. Ramenez le qi dans le tan tien inférieur et conservez-le ou enchaînez par les autres postures.
http://www.yiquan78.org/anatomie.htm
http://www.yiquan78.org/postures.htm
- 2 : posture identique à la précédente sauf que les mains sont orientées vers l'extérieur, en position yang c'est-à-dire que la paume est tendue et le dos de la main rétracté, émettant ainsi une énergie yin, les pouces proches de soi, en diagonale, auriculaires en l'air. Le qi circule dans les épaules, le haut du dos et le cou. Tenir environ 15 mn. Posture pouvant être effectuée seule ou combinée avec les autres. Si les deux positions sont enchaînées, ne pas baisser les mains, mais les retourner simplement en inspirant et expirez après la manoeuvre. Les méridiens du coeur et de l'intestin grêle sont stimulés par cette flexion, en lien avec les auriculaires et annulaires.
- 3 : Posture identique à la première sauf que les mains sont placées plus bas, à hauteur du plexus solaire, coudes décollés du corps, paumes vers le bas, en position yin. Cette posture permet de faire passer l'énergie dans les coudes et les avant-bras et peut être effectuée seule ou combinée avec les autres.
- 4 : Posture identique à la précédente, mise à part que les paumes des mains se font face, en position yang, écartées d'environ 10 cm, légèrement dirigées vers le bas. Cette exercice achemine l'énergie dans les poignets et les mains et permet de les charger d'énergie, comme une boule électromagnétique ; en inspirant, tentez de les écarter de 2 ou 3 cm en imaginant qu'elles s'attirent, à l'expire, faire l'inverse, les rapprocher mais imaginez qu'elles se repoussent. Ainsi est-il possible après cette exercice de traiter par le toucher une partie douloureuse ou malade d'un corps...

awebdel al ricoyotAprès chaque posture, il est nécessaire de rassembler le qi dans le tan tien inférieur, au niveau abdominal et de l'y conserver, sous peine de développer une chaleur excessive dans le coeur et le cerveau, et provoquer insomnies, céphalées, hyperactivité, etc. Pour rassembler le qi, positionnez les mains de façon à former un triangle inversé, les pouces vers le haut se touchent ainsi que les index et les majeurs tandis que les annulaires et auriculaires sont recourbés vers les paumes. Les pouces se situent à hauteur du nombril, les index et majeurs orientés vers le bas, les mains au niveau de la région abdominale, au-dessus des points conception 4 et 6. Le ventre est décontracté, détendu et se laisse aller, le qi se concentre alors. Il est rassemblé quand l'impression d'avoir le ventre plein se fait ressentir, que le mental est serein, l'esprit vide de toute pensée parasite, le coeur et les émotions apaisés et que l'individu ressent un sentiment de force, d'assurance et de puissance.
Afin de conserver l'énergie après l'avoir rassemblée, l'exercice suivant est nécessaire et diffère suivant le sexe. L'homme place le point d'acupuncture maître du coeur 8 de la main gauche sur le point conception 4 ou 6 (à 7.5 cm et 4 cm sous le nombril), sa main droite par-dessus la gauche, tandis que la femme où prédomine le yin place sa main gauche sur la droite (yang) sur les mêmes points conception. L'individu détendu, imagine que l'énergie circule en spirale au milieu et à l'intérieur du bas-ventre, centre du tan tien inférieur. CF MERKABA.

Les exercices de qi gong permettent à l'énergie de s'échauffer et de se revitaliser par la respiration, l'activité générant du qi est de nature yang, c'est-à-dire énergie fonctionnelle, tandis que le calme et le repos sont de nature yin et produisent de l'énergie essentielle qui se condense dans le tan tien inférieur au niveau des reins en régènérant le corps. Le stress et le surmenage consument le corps, l'excès de yang entraînant un déficit de yin...
Hygiène de vie au quotidien : http://www.yiquan78.org/quotidien.htm

awebdel al ricoyotAutres exercices :
- petite circulation du qi : dans la posture de l'arbre décrite ci-dessus, à partir du centre du ventre ( tan tien inférieur derrière vaisseau conception 6), conduire mentalement l'énergie vers le devant au niveau du nombril, descendre vers le périnée, remonter le vaisseau gouverneur dans le dos, puis longer le vaisseau conception pour revenir au tan tien inférieur. Ce mouvement intériorisé permet d'accumuler et de répartir le qi dans les méridiens sous jacents aux vaisseaux conception (yin) et gouverneur (yang)
- circulation du qi entre la terre et le ciel : dans la posture de l'arbre, prendre racine par ses pieds à la terre (yin) par le point rein 1, faire remonter l'énergie par la face antérieure des jambes jusqu'au périnée, puis le long de la colonne vertébrale, le qi se séparant à la jonction des omoplates pour se diriger vers la face externe des bras et les doigts où il jaillit de manière électrique, de même qu'en haut de la tête, au point du vaisseau gouverneur 20, vers le ciel (yang)
Dans cet exercice, il n'y a pas de respiration qi gong particulière, il faut simplement prendre conscience de la circulation naturelle de l'énergie et la ressentir.
- circulation du qi entre le ciel et la terre : version identique à la précédente mais où l'énergie vient du ciel, des étoiles, du soleil, de la lumière de la lune, du spirituel par le chemin en sens inverse c'est-à-dire haut du crâne et doigts, face interne des bras et face postérieure des jambes jusqu'au sol.
- la grande circulation du qi associe les deux circulations précédentes, entre la terre et le ciel et vice-versa afin d'équilibrer les énergies yin et yang du corps tout en intégrant les qi propres au ciel et à la terre. A l'expire, l'énergie descend du tan tien inférieur pour rejoindre le point rein 1, s'ancrer au sol et à l'inspire puiser le qi terrestre et remonter jusqu'au point entre les omoplates ( vaisseau gouverneur 11). Là, à l'expire, le qi descend sur la face externe des bras jusqu'au bout des doigts et à l'inspire, il remonte la face interne, rejoint le point gouverneur 11 et remonte au point gouverneur 20 et le troisième oeil ou glande pinéale. Lors d'une dernière expiration, le qi redescend via la langue au palais, la gorge, le plexus solaire et le nombril au tan tien inférieur.


awebdel al ricoyotSITES EN LIENS 


http://www.yiquan78.org/historeqigong.htm: histoire par époques et dynasties.
http://www.yiquan78.org/qigong.htm: page synthétique, textes et documents.
http://www.yiquan78.org/documents.htm: Yi Quan boxe de l'intention, de l'esprit.
http://www.federationqigong.com/: Fédération de Qi Gong et Arts Energétiques.
https://www.google.com/search?...: liste de liens vidéo.


43 visites / hits depuis le 28 11 17



awebdel al ricoyot

ligne de basse